La rédaction de MTSI a été honorée de publier le 17 mai 2021, l’article de P. Ngounda, L. Manso-Silván et F. Thiaucourt intitulé « Situation actuelle de la péripneumonie contagieuse bovine en République centrafricaine » (doi : 10.48327/mtsibulletin.2021.100). Nous attirons aujourd’hui à nouveau l’attention sur ce travail important.

Ce travail d’infectiologie vétérinaire, allie remarquablement une grande connaissance du terrain, l’épidémiologie, la sérologie, la phylogénétique, tout autant que la capacité à travailler avec les éleveurs à l’échelle d’un pays entier. Les auteurs ont ainsi montré que la situation de la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) s’était récemment dégradée en RCA, avec une augmentation de la prévalence estimée dans le cheptel bovin de 60% sur 5 ans plus particulièrement au détriment des races zébuines. Ce constat est probablement dû au double effet de l’arrêt du programme conjoint de lutte contre la PPCB et la Peste bovine suite à l’éradication de cette dernière, et des troubles socio-politiques qui ont ébranlé le pays au cours de la dernière décennie perturbant gravement tant les éleveurs que les services vétérinaires. Pour autant cette dégradation n’est pas due à l’introduction de nouvelle souche de Mycoplasma mycoides mycoides (Mmm) et une assez bonne conservation de la sensibilité des souches locales aux tétracyclines est observée.

Ce travail mené au Laboratoire central vétérinaire (LACEVET) du ministère de l’élevage et de la santé animale de République centrafricaine en partenariat avec le CIRAD, et l’INRAE en France, est à la fois de très haute qualité scientifique, d’un réel intérêt dans la stratégie « vers Une seule santé », et très courageux dans sa réalisation malgré les défis rencontrés.