Pierre Aubry et Bernard-Alex Gaüzère. L’Harmatan, Paris, 2021, 180 pages

Cet ouvrage présente le rôle important que les médecins ont joué dans les diverses activités de la France en Amérique du Sud, essentiellement en Guyane, en Amérique du Nord avec l’immense Nouvelle France ainsi que dans les grandes et les petites Antilles.

Chirurgiens, botanistes, médecins navigans, médecins du Roi, ces hommes naturalistes et explorateurs ont été confrontés à des situations sanitaires souvent très mauvaises, tant sur les navires que dans les troupes et dans la population de colons ou d’esclaves arrachés à l’Afrique tropicale. Le scorbut dominait la pathologie non infectieuse et la fièvre jaune les infections, ces deux pathologies avec des taux de létalité considérables. Des personnalités remarquables sont passées par ces lieux, ces circonstances, en particulier Bertrand Bajon et Jean-Baptiste Poupée-Desportes considérés comme les fondateurs de la pathologie exotique. La création de l’École principale du Service de santé de la Marine à Bordeaux en 1890 est directement liée à ces quatre siècles d’actions, de découvertes, d’échecs et de succès.

Pierre Gazin, SFMTSI

Les articles signés n’engagent pas la responsabilité de la SFMTSI