Cette Journée scientifique de printemps de la SFMTSI propose de dresser un panorama des déterminants des maladies de la pauvreté et des conséquences dramatiques qu’elles entraînent sur les droits de la femme et de l’enfant.

Le cycle des maladies tropicales, souvent maladies de la pauvreté et généralement évitables, s’inscrit dans un cercle vicieux où la pauvreté, renforcée par de nombreuses calamités humaines ou naturelles, favorise lourdement l’apparition de pathologies qui à leur tour se répercutent sur les droits de l’homme, en particulier les droits de la femme et de l’enfant, populations particulièrement vulnérables.

Rappelons que cette problématique fondamentale du droit à la santé, appliquée en particulier aux femmes et aux enfants, fut une préoccupation majeure dans la réflexion qui aboutit au concept de Maladies Tropicales Négligées (MTN) par l’OMS, et qui fut menée en collaboration avec le comité des Nations Unies sur les droits économiques, sociaux et culturels, par le rapporteur spécial sur le droit au meilleur état de santé.

En effet, outre les souffrances physiques et psychologiques qu’elles causent, ces maladies font payer dans ce contexte un lourd tribut économique aux communautés touchées, en raison notamment de la perte de productivité. Leurs conséquences, symptômes et séquelles contribuent à leur tour au cercle vicieux de la pauvreté, de la maladie, de la stigmatisation et de la discrimination dont sont victimes les populations souvent les plus défavorisées de la planète. Les graves séquelles obèrent les capacités de développement des enfants et compromettent leur accès à une vie meilleure.

Bulletin d’inscription à renvoyer PAR E-MAIL : [email protected] ou PAR COURRIER : SFMTSI (ex SPE), BP 50 082 – 75622 Paris 13

Programme

8h30 – 9h : Accueil

9h – 9h10 : Introduction de la journée : Jacques Chandenier, SFMTSI

9h10 – 9h40 : Impact des maladies tropicales et de la pauvreté sur les droits de la femme et de l’enfant : Jean Jannin, SFMTSI

9h40 – 10h10 : Impact des maladies tropicales sur les droits de la femme : Claire Tantet, Hôpital Avicenne, Service maladies infectieuses et tropicales

10h10 – 10h40 : Impact des maladies tropicales sur les droits de l’enfant : Anja Gao / Johanna Thomson, MSF

10h40 – 11h10 : Pause matinée

11h10 – 11h40 : Les maladies cécitantes (trachome) et leur impact sur les droits de la femme et de l’enfant : Serge Reskinoff, UNSW, Université Pierre et Marie Curie (Paris VI)

11h40 – 12h10 : Profils et trajectoires des femmes Usagères de Drogues (UD) au Sénégal : les consommatrices de tramadol, une « catégorie à part » : Rose André Faye, IRD

12h10 – 14h : Pause déjeuner et Assemblée Générale Ordinaire de la SFMTSI (SPE)

14h – 14h30 : La leishmaniose cutanée chez la femme et l’enfant : entre stigmatisation et atteinte des droits humains : Mourad Mokni, Chef de Service/Dermatologie, Hôpital La Rabta, Tunisie

14h30 – 15h : Epilepsies tropicales et séquelles neurologiques : Jérémy Jost, Unilim

15h – 15h30 : L’albinisme oculo-cutané en Afrique subsaharienne a-t-il sa place parmi les Maladies Tropicales Négligées ? : Robert Aquaron

15h30 – 16h : Empoisonnement par les sels de plomb et répercussions chez les enfants, Nord Est Nigeria : Magrit Von Braun, Université de l’Idaho

16h – 16h15 : Conclusion de la journée : Yves Buisson, SFMTS

Le Comité d’organisation

Jean Jannin
Jacques Chandenier
Jean Delmont
Alain Epelboin
Françoise Gay-Andrieu
Pierre Gazin
Catherine Goujon
Pierre Marty
Claire Tantet