ADHérer
Infos & idées 2.02021-05-25T15:06:13+01:00

Infos & idées

Neurones vs réseaux sociaux

Les études abondent sur la circulation de fausses nouvelles concernant le Covid-19 sur les réseaux sociaux. Mais que disent-elles de l’imprégnation de ces rumeurs dans les neurones, de ce que pense la population ?

(suite…)

Les inégalités de santé en chiffres

Des dépenses annuelles de santé par habitant allant de 7 $ en Somalie à 11 345 $ aux États-Unis, une aide internationale s’élevant à 0,5 % des dépenses annuelles totales de santé, ce sont des données édifiantes qui viennent d’être publiées.

(suite…)

Chaud et froid sur la lutte contre le paludisme en Afrique

Une bonne et une mauvaise nouvelle : un premier vaccin contre le paludisme est lancé en Afrique, tandis que la présence d’une résistance à l’artémisinine est confirmée en Afrique.

(suite…)

Miracle ou banalité ? La naissance d’un nouveau traitement pour la trypanosomiase

Celui qui n’a jamais lu l’effroyable douleur de la brûlure que provoque l’injection d’une dose d’arsobal intra veineuse dans le regard de celui qui la reçoit aura peut être du mal à apprécier à sa juste valeur la nouvelle de l’enregistrement du fexinidazole par la FDA.

(suite…)

Cent ans du BCG : un vieux vaccin qui ne démérite pas

Le BCG (vaccin bilié de Calmette et Guérin) est un vieux vaccin. Pourtant, cent ans après sa première utilisation chez l’Homme, Le BCG est toujours le seul vaccin disponible contre la tuberculose.

(suite…)

Lu pour vous – Bado

« Que savait-on des cancers et du cancer primitif du foie en Afrique 19e-20e siècles ? Mensonges et vérités » Jean-Paul Bado. Editions Connaissances et savoirs, 2021.

(suite…)

Association de malfaiteurs : un insecticide et un virus, le pyriproxyfène et le Zika !

Les accidents d’exposition aiguë aux insecticides sont généralement bien connus, surtout lorsqu’ils prennent leur origine comme gaz de combat. C’est plus insidieux pour les expositions chroniques à de faibles doses. Ou comment Zika est aidé par un pesticide.

(suite…)

« Hésitation vaccinale »… hésitons à utiliser cette expression

Si les mots sont des outils de la pensée, amalgamant des attitudes très différentes l’expression « hésitation vaccinale » est un outil défectueux qui ne peut que forger des pensées erronées.

(suite…)

Pourquoi l’activité humaine peut-elle faire émerger le virus de l’encéphalite japonaise en Afrique ?

L’augmentation de la production de riz et le développement de l’élevage de porcs pourraient favoriser l’émergence de l’encéphalite japonaise (EJ) en Afrique comme le propose Jennifer S. Lord dans une récente publication.

L’EJ, arbovirose due à un flavivirus transmis par les moustiques du genre Culex, a une distribution historiquement restreinte à l’Asie et l’Australasie. Cependant, des isolements de virus ont été réalisés ces dernières années en Europe et en Afrique. Un cas d’EJ lié à une transmission autochtone du virus a été signalé pour la première fois sur le continent africain en Angola en 2016. Le virus de l’EJ pourrait y avoir été récemment introduit par des oiseaux migrateurs ou des moustiques infectés ou bien pourrait avoir été maintenu depuis un certain temps à un faible niveau chez les oiseaux sauvages.

Comme le rappelle l’autrice, les facteurs limitant l’expansion géographique de l‘EJ et les circonstances permettant son émergence dans de nouvelles régions demeurent peu connus. Or on sait qu’en Asie, la survenue de l’EJ est associée à l’intensification de la production de riz et de l’élevage porcin, le porc étant un hôte amplificateur du virus. Jennifer S. Lord a donc utilisé les données libres de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) entre 1961 et 2019 afin d’évaluer si l’augmentation des surfaces agricoles consacrées à la production de riz et les changements dans l’élevage (augmentation de la production de porc par rapport aux bovins) étaient propices à la transmission du virus de l’EJ en Afrique. (suite…)

Le rôle clé des réservoirs animaux dans l’élimination des maladies tropicales négligées (MTN)

Le réseau francophone sur les maladies tropicales négligées (RFMTN), sous l’égide de l’Institut thématique « infectiologie, immunologie, microbiologie » et Aviesan-Sud, a organisé sa réunion annuelle le 14 juin 2021. L’objectif de cette rencontre était de présenter l’avancée de travaux en cours sur « Les réservoirs animaux dans les maladies tropicales négligées ».

(suite…)