Principales formations françaises en médecine tropicale

La liste suivante correspond aux formations ouvertes durant l’année universitaire 2019-2020. Les intitulés sont multiples et correspondent aux activités professionnelles suivantes :
« Médecine sous les tropiques » : exercice médical dans des pays tropicaux.
« Pathologies du retour » : essentiellement infectieuses, pour les praticiens des secteurs publics et privés en France.
« Médecine des voyages » : conseils, pathologies du retour pour médecins généralistes et praticiens des Centres de Vaccination Internationales.
« Pathologies des migrants » : pour leur prise en charge en France.
« Santé dans le monde » : élargissement des formations à la médecine sous les tropiques, aux médicaments essentiels, à la santé internationale…
« Médecine tropicale- santé internationale » mélange des précédents.
« Médecine humanitaire » : pour les ONG.
« Médecine des catastrophes » : pour les ONG et les urgentistes.
« Rapatriements sanitaires » : pour médecins du travail et urgentistes.

Les formations uniquement dédiées à la médecine des voyages (diplômes universitaires et séminaires de formation) ne sont pas répertoriées mais bon nombre de formations de « médecine tropicale » incluent des items de médecine des voyages, concernant en particulier les « pathologies du retour » ; pour les séminaires de formation en médecine des voyages consulter le site de la Société de Médecine des Voyages https://www.medecine-voyages.fr/index.php.

Formations universitaires :

CO : certificat optionnel, AU : attestation d’université, CESU : certificat d’étude supérieur universitaire, DU/DIU : diplôme (inter)universitaire. Capacités.



DIU de Médecine tropicale-Santé internationale.

Universités Paris Sorbonne/Paris Diderot. Eric Caumes et Olivier Bouchaud. 5 modules en 3 séminaires en novembre, février et mars. 87 heures. Cours magistral (CM). Examen : écrit/oral.

Valide la 1ère année de la Capacité de Médecine tropicale : 2 ans, 258 heures + stage de 6 mois + mémoire.


DIU de Santé et Tropiques, Médecine et Hygiène Tropicales.

Universités de Bordeaux et Lyon. D. Malvy, F. Peyron, B-A Gaüzère. 230 heures. CM+ auto apprentissage + séances de résolution de cas.
Valide la 1ère année de la Capacité de Médecine tropicale : 6 semaines de stage dont 3 semaines sous les tropiques (120h) et mémoire.


DIU de Médecine tropicale et méditerranéenne-Santé internationale.

Universités de Montpellier et Marseille. E. Delaporte. P. Parola. CM : 105h, travaux dirigés (TD) : 11h, travaux pratiques (TP) : 4h. Examen écrit/oral/TP.

Valide la 1ère année de Capacité de médecine tropicale : 1 an : stage et mémoire.


Diplôme d’Université en ligne « Médecine de la diversité ».

Faculté de Médecine de Strasbourg. Directeur : A.Mahé. Renseignements et inscriptions pour 2021 :


DIU de Santé tropicale et pathologie du voyageur.

Universités de Reims, Dijon, Nancy et Besançon. P. Chavanet, L. Piroth, T. May, F. Bozon. Chacune des 4 UFR organise un module d’enseignement théorique de 2j pour l’ensemble des étudiants et un module de TP/TD pour ceux inscrits sur place. 80h en 4 modules. Exam écrit/oral.


DIU de Dermatologie infectieuse et tropicale.

Université Paris-Est Créteil-Val de Marne et Paris Sorbonne. O. Chosidow, E. Caumes. 1 an sur 2. 4 modules. 80 heures. Examen écrit.


DIU en Guinée de Santé globale et maladies émergentes.

E. Delaporte, M.Cisse. 1an, 104h. Examen écrit.


DU de Médecine Tropicale des Pays de l’Océan Indien.

Université de Bordeaux et correspondant à la Réunion. Parties communes avec le DIU de MT MHT de Bordeaux. 1 partie dédiée aux maladies de l’Océan Indien. Séminaires de 80h à la Réunion et de 80h à Bordeaux + cours en ligne de MT. Site de cours gratuits en ligne : http://medecinetropicale.free.fr


DU de Médecine tropicale et humanitaire.

J.P. Gangneux. 2/3j consécutifs d’octobre à juin, 4 modules, 120h de CM + TD + TP + conférences.


DU de Pathologie exotique et des voyages.

Université de Toulouse III Paul Sabatier. P. Delobel. 1 an. Examen écrit/mémoire.


DU de Pathologie tropicale et médecine des voyages et DU de formation en santé et médecine tropicale.

Université de Strasbourg. Y. Hansmann et J. Brunet. 1 fois/sem sur 1 an. 150h + 1 semaine de conférences et 36h de TP. Examen écrit/TP.


DU de Santé des migrants.

UFR SMBH Paris XIII. O. Bouchaud. 89h sur 3 x 1 semaine durant 1 année universitaire.

Master



Parcours Européen Master-2 Erasmus Mundus tropEd Global Partnership in International Health Université de Bordeaux et Doctorat d’Université Européen Erasmus mundus TRANSGLOBE

(translational research in global health), Consortium de 5 « core institutions », 4 doctorants depuis 2016. Recherche. Bourses.


Master 2 de Santé publique.

ISPED. Université V. Segalen. Bordeaux 6 spécialités dont « Santé Internationale » du Master 1 : Santé publique.


Master en Santé Internationale.

Université Senghor de la francophonie. Alexandrie (OIF) CM et télé enseignements avec d’autres pays.


Master 2 recherche, mention « NeuroEpidémiologie et Parasitologie Tropicales »

du Master de santé publique. UMR 1094 de Neuro Epidémiologie Tropicale de l’IENT. Université de Limoges. P.M. Preux.


Master 1 et 2 de Sciences de la santé et du développement à l’international.

Universités de Marseille et Casablanca. J.L Mège, Ben M’Sik. 4 semestres dont 1 de stage. CM, ED, TP et téléconférences.


Master 1 et 2 de Santé Publique – Sociétés – Développement.

Université de Marseille et tout pays en développement. J. Gaudart. 4 semaines dont 1 de stage. Télé enseignement.


Master 1 et 2 de Santé Publique – Sociétés – Développement.

Université de Aix-Marseille. J. Gaudart. La gestion de la santé et les grandes pathologies dans les pays en développement. 4 semestres dont 1 de stage. Télé enseignement.


Cours international francophone de vaccinologie/DU.

Université Victor Segalen Bordeaux 2/SSA. Parrainage de la SPE. JL.Koek, D. Malvy (module avancé du master « Sciences de la vie et de la santé », mention « Complexes pathogènes tropicaux » TropEd). Validation par mémoire.


CESU d’Entomologie médicale.

Université de Marseille. P. Parola. 3j/sem x 4 fois. CM + TD + TP. Autoformation.


CESU de Chirurgie et santé humanitaire.

Université de Marseille. L. Guyot. 2 semaines. CM, ED, TP.

 

 

Autres formations :


 

Master Leading International Vaccinology Education (LIVE).

Cours en anglais dispensés successivement à l’université d’Antwerp, l’université autonome de Barcelone et l’université Claude Bernard Lyon 1, suivis d’un stage. Validation par mémoire.


Spécialisation : « Risque infectieux » de la 2ème année du Master de Santé publique.

EHESP. École Pasteur-CNAM. A. Fontanet. Épidémiologie. Vaccinologie. Entomologie (AB Failloux et Vincent Robert IRD 1 an sur 2). Paludologie. Microbiologie médicale.


Cours : Essais cliniques en maladies infectieuses et tropicales.

(1 an/2). Institut Pasteur. Stage de 6 mois dans le réseau IP. Validant en crédits la spécialité « Risques infectieux ».


Cours d’entomologie : Insectes Vecteurs et Transmission des Agents Pathogènes.

Pasteur-IRD. A.B. Failloux, V. Robert. 4 semaines à Pasteur Paris (2020) alternant avec 2 semaines dans le réseau des Instituts Pasteur d’Outre-mer (Laos, Guyane…).


E.learning de l’Institut Pasteur :

MOOCs (Massive Open Online Course). Diffusés sur la plate-forme FUN ou Coursera. Le plus souvent en anglais sous titré. Validés par un Diplôme Numérique des Maladies Infectieuses de l’Institut Pasteur (DNM2IP) pour les inscriptions payantes au parcours qualifiant. Niveau : licence universitaire.

Accès via l’onglet « Formation/Education » du site de l’institut Pasteur https://www.pasteur.fr


Formations de la Fondation Mérieux :

Cours international de vaccinologie (ADVAC)/EpiConcept/ECDC : en France mais formation anglophone. Cours avancé sur le diagnostic (ACDx) avec la London School of Tropical Medicine and Hygiene. Cours de biologie de Bamako (Laboratoire Rodolphe Mérieux du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux).

Formation en biologie moléculaire (Laboratoire Rodolphe Mérieux du Centre Christophe Mérieux de Vientiane). Formations dans les laboratoires Mérieux d’Haïti, du Cambodge, de Madagascar et du Liban.