Contrôle, élimination, éradication : où en est-on dans les MTN ? Journée scientifique de la SFMTSI (SPE) – 25/11/21

La Société Francophone de Médecine Tropicale et Santé Internationale (Société de Pathologie Exotique) organise le 25 novembre 2021 une réunion scientifique intitulée : « Contrôle, élimination, éradication : où en est-on dans les MTN ? »

Cette réunion aura lieu en visioconférence uniquement.

L’inscription est gratuite mais obligatoire

Inscrivez-vous ici :

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_qpU_oGVWQuiDx3PU4hJbPA

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre le webinaire.

Vous espérant nombreux connectés !

Les Maladies Tropicales Négligées constituent un groupe de dix-sept maladies infectieuses hétérogènes par leur agent causal, leur technique de prévention et de traitement. Elles ont en commun d’atteindre les populations les plus pauvres, souvent rurales et isolées, des régions tropicales où le développement, quels que soient ses formes et ses choix, a le plus de difficultés à se réaliser. Facteurs de pauvreté, ces pathologies en sont également la conséquence, maintenant environ un milliard d’humains dans la souffrance. Les combattre est une nécessité pour favoriser un développement plus harmonieux, moins inégalitaire. Pour y parvenir, il faut bien connaitre leur épidémiologie, les moyens de lutte pertinents, l’importance des facteurs humains et environnementaux. Différentes par leurs agents étiologiques, leurs modes de transmission, leurs moyens de lutte préventive et curative, ces pathologies ont en commun des caractéristiques favorisant leur réduction avec, pour certaines, la perspective réelle d’être durablement contrôlées voire éliminées. Des traitements efficaces, bien tolérés et d’un faible coût permettent des stratégies de lutte communautaire ou à large échelle. Ils utilisent généralement des molécules anciennes, la recherche pharmaceutique pour la mise au point de nouvelles molécules étant une activité peu rentable. La recherche publique et le financement par les pays les plus avancés ainsi que par les institutions interétatiques des Nations unies ou humanitaires doivent jouer un rôle de première importance, sous réserve d’être coordonnés. Leur contrôle passe également par l’éducation, leur compréhension par les populations concernées, avec la perspective d’améliorer leurs conditions de vie.

La Journée scientifique d’automne de la SFMTSI ce 25 novembre 2021 sera l’opportunité d’une présentation par des acteurs de terrain, de la situation actuelle d’une partie de ces maladies, les avancées et les limites actuelles d’une lutte intégrée ou non. Le choix a été fait de ne pas être exhaustif mais de privilégier les pathologies pour lesquelles les résultats, en termes de santé publique, ont été les plus marquants au cours des dernières années.

Programme

09h30 – 09h45 : Accueil : Jean-Philippe Chippaux, SFMTSI / Pierre Gazin, SFMTSI

09h45 – 10h15 : Contrôle/élimination/éradication : Jean Jannin, SFMTSI

10h15 – 10h40 : Onchocercose : Michel Boussinesq, IRD

10h40 – 10h55 : Dracunculose : Jean-Philippe Chippaux, SFMTSI

10h55 – 11h20 : Hommage à Philippe Ranque : Hubert Balique, IRD

11h20 – 11h45 : Pause

11h45 – 12h10 : Ulcère de Buruli : Ghislain Sopoh, IRSP Bénin

12h10 – 12h35 : Trypanosomiase Humaine Africaine : Dramane Kaba, Institut Pierre Richet / Vincent Jamoneau, IRD

12h35-13h45 : Pause déjeuner

13h45 – 14h10 : Echinococcose : Bernadette Aleba-Rider, OMS

14h10 – 14h35 : Géo-helminthoses : Albis Gabrielli, OMS

14h35 – 14h55 : Pause

14h55 à 15h20 : Chagas : Pedro Albajar Vinas, OMS

15h20 à 15h45 : Schistosomoses : Amadou Garba Djirmay, OMS

15h45 – 16h00 : Conclusion de la journée.

Le Comité d’organisation
Jacques Chandenier
Jean-Philippe Chippaux
Pierre Gazin
Jean Jannin
Philippe Solano