C’est le thème de la journée scientifique de la SFMTSI du 20 mai 2021, en wébinaire.

Cette journée a pour but, de faire réfléchir, d’inciter les praticiens, les chercheurs, les décideurs publiques et privés, économiques et politiques à considérer et à mieux anticiper l’impact de pollutions chimiques environnementales, cosmopolites, anciennes et contemporaines, sur la santé humaine, animale, végétale, marine, microbiologique : sachant que leurs conséquences sont particulièrement néfastes quand elle sont associées à des complexes pathogènes spécifiques des tropiques, à la pauvreté, au sous-développement, sans compter les guerres et les pollutions des océans.

Il ne s’agit pas dans cette première journée de la SFMTSI d’être exhaustifs sur ces sujets, ni de dresser un catalogue des pollutions environnementales. Il s’agit de situer chaque polluant présenté dans une perspective écosystémique, pluridisciplinaire de la santé publique, mais aussi individuelle (Une seule santé /One health), tenant compte des histoires, ressentis et représentations locales. Malgré leur importance, des sujets majeurs, comme les devenirs des matières plastiques non carbonisées, les perturbateurs endocriniens, les pollutions radioactives ne seront pas traités faute de temps.

Nous traiterons néanmoins des conséquences des pollutions aériennes urbaines par les fumées de combustion des ordures, des moteurs, des foyers domestiques… à partir d’écosystèmes urbains togolais et ivoiriens, des impacts des pollutions urbaines et agricoles sur la prolifération des moustiques, de dysplasies faciales chez des chimpanzés sauvages attribuées aux produits phytosanitaires des champs qu’ils ravagent, de la chlordécone aux Antilles françaises, du « vivre-avec » les impacts d’exploitations pétrolières et minières, industrielles et artisanales ; et en particulier des pollutions par les métaux lourds (Hg, Pb…), associées aux exploitations aurifères.

Nous nous interrogerons donc aussi à côté des risques sanitaires proprement dits sur les risques et usages sociaux, politiques, économiques associés, locaux, régionaux, nationaux et internationaux.

Deux tables rondes en fin de matinée et d’après midi seront organisées avec les interventions des animateurs des sessions.